Indigo

Identification des biomarqueurs de GvHD chronique chez les enfants greffés.

Prédire les complications immunologiques de la greffe de moelle osseuse chez les enfants

La réalisation de ce projet passera par la constitution d’une collection d’échantillons biologiques post-greffe, issus de 260 jeunes patients inclus dans quatre des centres de greffe pédiatriques français. La durée du projet est estimée à 4 ans pour un budget de 315 000 euros.

Contexte médical

Comme les adultes, les enfants greffés font face à des complications qui peuvent survenir juste après la greffe ou dans les mois ou les années qui la suivent. Ces complications peuvent être liées aux traitements préparant à la greffe, à la faiblesse du système immunitaire du patient qui le rend, pour un temps, plus vulnérable aux infections ou très souvent à l’attaque de ses propres tissus par les cellules du donneur (maladie du greffon contre l’hôte ou GvHD).

La forme chronique de cette complication est deux fois moins fréquente chez les enfants que chez les adultes greffés. Cependant, elle reste la préoccupation permanente des équipes de greffe pédiatrique car influence largement le développement, l’espérance et la qualité de vie du jeune patient greffé.

Les études biologiques de prédiction de la GvHD chez les enfants greffés, un besoin non-satisfait pour les médecins et chercheurs

A ce jour, rares sont les études au niveau national et international qui se sont intéressées à la GvHD chronique chez les sujets pédiatriques greffés. Du fait du faible nombre de patients recensés, les études de caractérisation biologique sont limitées et permettent d’en tirer des résultats peu exploitables pour prédire la survenue de cette complication.

Soutenir une collaboration scientifique franco-canadienne d’envergure focalisée sur la GvHD chronique pédiatrique et dédiée à l’identification de facteurs prédictifs

Ce projet collaboratif entre le Canada et la France, représentés respectivement par les Professeurs Kirk Schultz (BC Children’s Hospital, Vancouver) et Jean-Hugues Dalle (Hôpital Robert-Debré, Paris), s’inscrit dans une démarche internationale portée par des instituts de recherche nord-américains, avec pour objectif l’identification de signatures biologiques de la GvHD chronique chez les jeunes patients greffés. Ce projet entend associer plusieurs unités de greffe pédiatrique françaises pour l’inclusion des patients et la réalisation des prélèvements sanguins, ensuite analysés par un institut de recherche canadien qui compilera les résultats obtenus à ceux issus des cohortes nord-américaines, augmentant ainsi la puissance statistique et significative de l’étude.

Chiffres clés

0K€
montant global du projet
0K€
montant pris en charge par le HTC Project
0K€
besoin financier
0
nombre de patients inclus

Promoteurs et partenaires

Vous aussi devenez acteur du projet Indigo!

Contribution financière ou mécénat de compétence

Contribution scientifique, partage d’expertise

Partage de votre expérience de la greffe de moelle

Contact