Comprendre
Prédire
Traiter
 …les complications de la greffe de moelle
Faire un don

Ariane Bernard 2018-03-13T20:31:21+00:00

Ariane Bernard

Ce qui paraissait aller de soi devenait complexe, fragile, fascinant…

J’ai été atteinte d’une leucémie aigüe myéloïde à l’âge de 12 ans et j’ai été traitée par chimiothérapie à l’Hôpital Saint-Louis à Paris puis j’ai reçu une greffe de moelle osseuse d’un donneur non apparenté. J’ai fait de la GvHD aigüe dans les semaines qui ont suivi ma greffe. Quelques mois après, des signes de GvHD chronique se sont manifestés, principalement une très forte sécheresse généralisée à toutes les muqueuses et à la peau. Des traitements immunosuppresseurs ont permis de la contrôler mais je garde toujours 7 ans après une atteinte oculaire assez douloureuse mais dont les symptômes sont aujourd’hui très atténués par des verres scléraux et des larmes artificielles. J’ai eu la chance de rencontrer durant toutes ces aventures des médecins, infirmières et aides-soignantes qui, peut-être sans s’en rendre compte, ont bouleversé ma perspective sur la vie : ce qui paraissait aller de soi devenait complexe, fragile, fascinant.
Ce temps passé à l’hôpital puis cette expérience plus chronique de la maladie, à travers la GvHD, m’a donné envie de devenir moi aussi soignant pour tous les malades qui espèrent tant de la médecine. Je suis aujourd’hui en deuxième année de médecine pour le début, je l’espère, d’une belle histoire.

Ariane Bernard, Étudiante en deuxième année de médecine